Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 09:31

Je me réveille doucement. Je souris, au bonheur, au plaisir de cette nuit. Tu m’as dit : « tu demanderas grâce ». J’ai ri et… j’ai demandé grâce.

Je m’étire comme chat.  Et puis la bonne odeur de café frais vient chatouiller mon nez. Tu as préparé le petit déjeuner et certainement as-tu acheté du pain frais.
Je m’étire encore et en me levant je pense que je n’ai pas de peignoir. Je regarde dans tes affaires et je trouve ce t-shirt que tu portais hier, tout imprégné de ton odeur. Je l’enfile, passe la main dans mes cheveux pour leur donner un semblant d’ordre. Je me regarde dans le miroir. Je souris encore, j’ai des cernes sous les yeux... Le t-shirt trop large laisse voir une épaule, un peu court montre mes cuisses et je ris en voyant que si je lève les bras ...

Je t’entends siffloter dans la cuisine. Pieds nus, je m’approche, tu prépares le plateau du petit déjeuner. Tu souris quand tu poses un petit vase avec une rose que tu as cueillie dans le jardin. Tu lèves la tête et tu m’aperçois, et je m’avance vers toi pour t’embrasser. Ton nez au creux de mon cou est tout frais de l’air du matin et ta main qui se glisse sous le t-shirt me fait frissonner. 

Toujours serrée contre toi, je me tourne vers la fenêtre et j'aperçois la mer… Le ciel est lourd de nuages gris foncés. Le vent agite les arbres. Il y aura surement une tempête... 

Tu me regardes tendrement car tu sais que je suis heureuse d’être là avec toi et la mer.  Tu sais que je m’habillerai chaudement et que j’irai marcher sur la plage. Tu m’accompagneras,  Et ensemble nous regarderons, serrés l’un contre l’autre,  les vagues enfler et venir à l’assaut du sable comme pour nous avaler. Et quand le déluge se déversera sur nous, c’est ensemble et en riant que nous courrons vers la voiture pour nous abriter, trop tard, mais en riant. Et tu me diras : « tu te souviens la première fois ? » et en souriant je te répondrais «  oui, monsieur X, je me souviens »…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

al maury 17/04/2008 18:18

Bonjour  Mélodie De passage chez toi  et ton jardin ensoleilléJ'avais soif et me suis abreuvé de tes mots ...à bientôt AL

Présentation

  • : Le blog de Mélodie
  • Le blog de Mélodie
  • : Plaisir d'écrire
  • Contact

Profil

  • Mélodie

Le jardin de Mélodie

Toi, l'ami qui vient me lire,

Ici, tu es libre.
Tu peux juste passer le long de la clôture,
entrouvrir la petite porte,
ou bien venir t' asseoir sur le banc,
Coin-de-jardin.JPG t'imprégner des senteurs fleuries
des arbres de l'amour et de l'amitié,
des fleurs parfumées
De tendresse, de plaisir et de douceur
Reste, je te rejoindrais
à l'ombre des arbres
pour te donner la quiétude et la sérénité,
et si tu es bien, accepte quelques fleurs... 
Mon ami Sophocle,
ici tu verras comme
"il est doux de perdre la conscience de tes malheurs",
dis moi quand tu seras de passage!
Juste un signe qui sera
une graine de bonheur dans mon jardin! 

Recherche

Textes protégés

sceau1ah

00048925