Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 07:00


J'écris, souvent sur ce petit carnet moleskine que j'emporte avec moi partout où je vais ; en vacances, pendant mes promenades, toujours à portée de la main.

J'écris ! C'est comme une valse. Le crayon entre mes doigts hésite, se pose sur la feuille blanche, puis se soulève, et se pose à nouveau. Pour dessiner cette première lettre, majuscule, minuscule, qu'importe ! C'est le début qui est le plus excitant ! J'aime cette sensation de vide et de trop plein devant la page blanche quand les mots se bousculent comme à la porte du magasin un jour de soldes. Ils sont là, prêts à s'écouler du stylo...

Et c'est parti ! Simplement parce avec inconscience, les idées ne restant pas en place il faut les poser. Alors j'écris. Plus rien n'existe. Seul cet espace dessiné par la page du petit carnet et la hauteur du stylo qui de temps en temps s'élève pour se poser sur ma lèvre. Quelques mots colorés, quelques uns parfumés et ils prennent tournure pour faire un ensemble unique, quelques phrases qui s'unissent pour raconter peut-être la vie, un rêve, l'amour, la tristesse, l'amitié.

Simplement, j'écris. Je souris, je grimace, je fronce les sourcils j'entends ma voix silencieuse, dire ces mots en suivant le stylo, en y mettant la bonne intonation. J'écris la ponctuation approximative, imprécise qui m'obligera à me relire pour donner à la phrase le bon sens à mes mots.

J'écris. Je pose le stylo après le point final. La valse se termine en apothéose. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélodie - dans Jeux de mots
commenter cet article

commentaires

Azalaïs 17/12/2008 11:43

J'ai beaucoup aimé ce texte, je te l'ai déjà dit sur le site de la petite fabrique mais  je le redis ici, c'est un texte qui me parle beaucoup!

Pierre-Louis 12/12/2008 10:14

Comme tu le dis : les idées se bousculent. Ne sont-elles pas indisciplinées. Elles se battent pour sortir la première du stylo. D'autres, ayant marre d'attendre s'en vont à notre grand regret.

Nettoue 22/11/2008 08:32

Je fais quasiment la même chose Mélodie ! Il y a des moments où, sur un simple mot, me vient le désir de le poser, et ensuite,le stylo, semble doué d'une autonimie propre.. Là, est un instant de pur bonheur.. Il pose les mots aussi vite que tu les pense..;
Amicalement
Nettoue

Présentation

  • : Le blog de Mélodie
  • Le blog de Mélodie
  • : Plaisir d'écrire
  • Contact

Profil

  • Mélodie

Le jardin de Mélodie

Toi, l'ami qui vient me lire,

Ici, tu es libre.
Tu peux juste passer le long de la clôture,
entrouvrir la petite porte,
ou bien venir t' asseoir sur le banc,
Coin-de-jardin.JPG t'imprégner des senteurs fleuries
des arbres de l'amour et de l'amitié,
des fleurs parfumées
De tendresse, de plaisir et de douceur
Reste, je te rejoindrais
à l'ombre des arbres
pour te donner la quiétude et la sérénité,
et si tu es bien, accepte quelques fleurs... 
Mon ami Sophocle,
ici tu verras comme
"il est doux de perdre la conscience de tes malheurs",
dis moi quand tu seras de passage!
Juste un signe qui sera
une graine de bonheur dans mon jardin! 

Recherche

Textes protégés

sceau1ah

00048925