Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 06:00

Dimanche ! Après-midi de pluie.

Le soleil est parti éclabousser de lumière le dessus des nuages.
Nuages gris de pluie, déchirés, inondant la terre.

Notre promenade écourtée, nous sommes rentrés en courant dans le cabanon.

Après notre douche chaude, emmitouflée dans un peignoir trop grand, je nous prépare une tasse de cacao brulant.

Par la fenêtre de la cuisine ruisselante de pluie je ne distingue plus la mer aux couleurs du ciel, grise, noire.

Temps de crêpes !

Quelques œufs frais, de la bonne farine du meunier, du lait de la ferme et du rhum de planteur.

Longue silhouette immobile sur le pas de la porte, uniquement vêtu d’un jean, tu me souris. Je prends le tablier fantaisie où est écrit « c’est moi le chef ! »  J’enlève le peignoir et met le tablier. La bavette dissimule à peine mes seins. Ton regard s’assombrit.

Sur la table, je pose la terrine et tu t’assois en face de moi.  J’y tamise la farine, une pincée de sel, je mélange puis j’ajoute un peu de poudre de levure. Je creuse une fontaine. Je te regarde et prends un œuf dans ma main. Je le casse au dessus d’un bol et le verse dans la farine. Avec une spatule, je mélange un peu. Puis je recommence avec chacun des œufs.

Je me retourne et prends la bouteille de lait… Je ne t’ai pas entendu approcher, mais tu es là, tout prés derrière moi, admirant mon dos nu et ma chute de rein. Tes lèvres se posent sur ma nuque et tes mains sur ma taille. Je reviens devant la table, je verse le lait doucement dans le mélange tout en remuant. Au rythme de ma main qui tient la spatule, tes mains dansent et s’aventurent sous la bavette du tablier. Je m’appuie contre toi. Dans le salon, la trompette de Chet Baker chante une douce mélodie, je perçois la chaleur de ton corps contre mon dos et la douceur de tes lèvres au creux de mon cou. Il me faut verser le rhum pour parfumer la pâte … L’arôme de l’alcool nous enivre.

Je recouvre la terrine avec une assiette.

Je me retourne vers toi, noue mes bras autour de ton cou, me sers contre toi et tout contre tes lèvres murmure : « la pâte doit se reposer … »

 Mélodie 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélodie - dans Jeux de mots
commenter cet article

commentaires

Angelique-27 13/07/2010 16:07



j'aurai bien aimé être sous le tablier ...... c'est bien quand le temps est triste ....avec à la clef de bonnes crêpes !!!!


bonne semaine, je reviendrai en visite ..... les recettes sont bonnes !



sand 18/05/2009 18:57

j'aime ta façon si sensuelle de faire des crèpes :o)

Tétrao 13/05/2009 19:16

Bien écrit. des images. pas toujours sages. fait chaud là sous mon crèpon. jolie recette contre le gris du jour.

Présentation

  • : Le blog de Mélodie
  • Le blog de Mélodie
  • : Plaisir d'écrire
  • Contact

Profil

  • Mélodie

Le jardin de Mélodie

Toi, l'ami qui vient me lire,

Ici, tu es libre.
Tu peux juste passer le long de la clôture,
entrouvrir la petite porte,
ou bien venir t' asseoir sur le banc,
Coin-de-jardin.JPG t'imprégner des senteurs fleuries
des arbres de l'amour et de l'amitié,
des fleurs parfumées
De tendresse, de plaisir et de douceur
Reste, je te rejoindrais
à l'ombre des arbres
pour te donner la quiétude et la sérénité,
et si tu es bien, accepte quelques fleurs... 
Mon ami Sophocle,
ici tu verras comme
"il est doux de perdre la conscience de tes malheurs",
dis moi quand tu seras de passage!
Juste un signe qui sera
une graine de bonheur dans mon jardin! 

Recherche

Textes protégés

sceau1ah

00048925