Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 10:05

 

Bienvenue, à toi petite boule de poils.

Emie, petite chatonne, je t'ai enlevée à ta fratrie.

Je t'accueille chez moi. Tu n'as pas aimé le voyage.

Doucement, à pattes de velours, les moustaches en ébulition, reniflant chaque cm² tu t'aventures en dehors de la caisse.

Je te fais visiter ton nouveau chez toi. En premier, direction la litière, puis passage devant le restaurant en libre service. Quelques lapées dans le bol d'eau.

Nouvel espace, nouvelles odeurs, de tes grands yeux de chaton curieux tu découvres et t'appropries le terrain.

Maintenant, j'habite chez mon chat.

Quelques gestes encore maladroits montrent ton audace. Toujours plus haut sera ta devise.

Comme à un nouveau né, je t'ai installé un petit coin avec quelques jouets un peu sophistiqués et quelques fabrications maison.

La balle de papier d'aluminium a beaucoup de succès ainsi que le carton du rouleau de Sopalin.

Quelques cavalcades avec virage à la corde et dérapage non contrôlé sur le parquet! Quelle vivacité!

Je souris à tes maladresses.

Puis, fatiguée par tous ces chamboulements, tu t'assoies devant moi. Quelques coups de langue lustrent ton poil blanc et gris. De tes grands yeux gris-vert tu me regardes quémandant quelque attention.

Je tends la main vers ton dos. La boîte à ronrons se met en marche. Doucement, je te pose sur mes genoux où tu t'installes bien à ton aise, ton nez explorant ma main, un petit coup de langue amical me fait rire. Tes oreilles semblent à l'affût de tout bruit. "ron ron ron ron" je caresse doucement ta fourure de la tête au bout de chaque patte. pattes de velours.

Mon index caresse doucement ton menton. Ta tête s'incline lentement comme pour me facilité la tâche. Sous mon doigt je perçois le vibrato du ronron. C'est l'extase,les yeux fermés, tu es maintenant sur le dos, tu ronronnes plus fort, le ventre offert aux caresses. tu as changé de position jusqu' à te serrer au creux de mon bras tout contre la chaleur de mon torse.

La boîte à ronrons s'est arrêté net, tu dors.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Azalaïs 18/11/2009 13:26


comme je te comprends! tous les jours je remercie le ciel d'avoir mené ma petite kizzi au bord du toit de mon voisin! elle était si petite, si fragile et d'où venait-elle? Mystère! en tous les cas,
c'est chez nous qu'elle venait, elle nous l'a clairement fait comprendre et depuis tous les soirs elle me dit merci en s'endormant tout contre moi!


16/10/2009 09:52


Endormi, il peut enfin ronfler.


sand 14/10/2009 15:37


Le bonheur absolu lové au creux des ton bras :o)
Ca donnerait presque envie de devenir chaton !


Présentation

  • : Le blog de Mélodie
  • Le blog de Mélodie
  • : Plaisir d'écrire
  • Contact

Profil

  • Mélodie

Le jardin de Mélodie

Toi, l'ami qui vient me lire,

Ici, tu es libre.
Tu peux juste passer le long de la clôture,
entrouvrir la petite porte,
ou bien venir t' asseoir sur le banc,
Coin-de-jardin.JPG t'imprégner des senteurs fleuries
des arbres de l'amour et de l'amitié,
des fleurs parfumées
De tendresse, de plaisir et de douceur
Reste, je te rejoindrais
à l'ombre des arbres
pour te donner la quiétude et la sérénité,
et si tu es bien, accepte quelques fleurs... 
Mon ami Sophocle,
ici tu verras comme
"il est doux de perdre la conscience de tes malheurs",
dis moi quand tu seras de passage!
Juste un signe qui sera
une graine de bonheur dans mon jardin! 

Recherche

Textes protégés

sceau1ah

00048925