Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 05:00

Défi n°34 de la Ruche de beaux mots, Thème sur l’ homonymie, créé par abeille50

 

 

Pour aller à la fête, il traversa l’allée.       
Faites-donc lui dit le porc qui se rendait au port.

Par monts et par vaux, un veau cherchait du lait.

Ah ! Qu’il est laid, dit-il en croisant l'homme coiffé d’un heaume.

Mauvais signe, au milieu du champ,

Le cygne lance son premier chant.

« Pouce, je passe », dit la jeune pousse,

Quand la patte de l’animal marque de son empreinte

Le milieu du gué qu’elle emprunte.

La pâte à pain lève doucement,

tandis que le gai boulanger enfourne les miches à l’ombre du pin parasol.

Le boucher un peu tire-au-flanc mange une part de flan.   

Entre deux bouchées il entonne une comptine :

« Il était une fois,

Une marchande de foie,

Qui vendait du foie

Dans la ville de Foix.

Elle se dit, ma foi,

C’est la dernière fois

Que je vends du foie

Dans la ville de Foix.»

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélodie - dans Jeux de mots
commenter cet article

commentaires

abeilles50 13/08/2010 07:31



Bonjour Mélodie,


Merci pour ta participation, qui a rejoint, dans ma Ruche, près de Foix, les autres contributions.


Mais que faisait ce cygne au milieu d'un champ ? Etre à mille lieux de son champ d'action, est-ce un signe ? lol


Bonne journée. Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz


 


NB : attention, il faut me prévenir en comm chez moi, lorsqu'une de tes participations à un de mes Défis est en ligne ! Particulièrement si celle-ci n'est
pas orientée dans ma Communauté !



Mélodie 13/08/2010 08:07



j'ai modifié la communauté   :))



Présentation

  • : Le blog de Mélodie
  • Le blog de Mélodie
  • : Plaisir d'écrire
  • Contact

Profil

  • Mélodie

Le jardin de Mélodie

Toi, l'ami qui vient me lire,

Ici, tu es libre.
Tu peux juste passer le long de la clôture,
entrouvrir la petite porte,
ou bien venir t' asseoir sur le banc,
Coin-de-jardin.JPG t'imprégner des senteurs fleuries
des arbres de l'amour et de l'amitié,
des fleurs parfumées
De tendresse, de plaisir et de douceur
Reste, je te rejoindrais
à l'ombre des arbres
pour te donner la quiétude et la sérénité,
et si tu es bien, accepte quelques fleurs... 
Mon ami Sophocle,
ici tu verras comme
"il est doux de perdre la conscience de tes malheurs",
dis moi quand tu seras de passage!
Juste un signe qui sera
une graine de bonheur dans mon jardin! 

Recherche

Textes protégés

sceau1ah

00048925