Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 10:43

La fin d’une correspondance

 

Il frappe à ma porte. Le moment est arrivé. Depuis que j’ai répondu et ouvert le portail par l’interphone, j’ai hésité, j’ai retenu ma respiration, j’ai soufflé doucement, en me tordant les mains, puis je les ai essuyées sur mon jeans. Ma coiffure ! Mes vêtements ! Tout était de travers ! Rien n’allait plus ! Dans le miroir de l’entrée j’évitais de croiser mon regard brillant, presque fiévreux. Je me réjouissais tant de cette rencontre ! Depuis si longtemps que nous correspondons, cela devait bien arriver. Nous avons tant de fois évoqué ce moment, surtout lors de ces occasions avortées ! Voila ! Le jour tant attendu est arrivé ! J’ai guetté son pas dans l’escalier ! En riant au téléphone il m’a reproché gentiment le manque d’ascenseur pour arriver chez moi au deuxième étage.  J’étais là, debout au milieu de l’entrée, la porte entrebâillée, écoutant le bruit de ses pas, plus sourd sur la moquette du palier du premier étage, puis il a amorcé la dernière volée de marches.

D’où je suis, je ne pouvais pas voir son arrivée sur mon palier, ni le voir franchir les quelques mètres jusque devant ma porte. J’ai respiré profondément quand il a frappé à ma porte.

Les joues en feu j’ouvre la porte, heureuse et inquiète à la fois je croise son regard clair. Un léger sourire sur ses lèvres masque son anxiété quand il me dit de sa voix douce légèrement teintée de soleil : «Bonjour, Mélodie ».

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélodie - dans Jeux de mots
commenter cet article

commentaires

30/12/2009 23:38


Qd il est parti : Au revoir Mélodie ?


Sand 02/12/2009 10:28


quel suspens que le bruit de ces pas derrière une porte fermée !
Bisous


jakline 28/11/2009 09:49


Quel enjeu derrière cette porte!


Présentation

  • : Le blog de Mélodie
  • Le blog de Mélodie
  • : Plaisir d'écrire
  • Contact

Profil

  • Mélodie

Le jardin de Mélodie

Toi, l'ami qui vient me lire,

Ici, tu es libre.
Tu peux juste passer le long de la clôture,
entrouvrir la petite porte,
ou bien venir t' asseoir sur le banc,
Coin-de-jardin.JPG t'imprégner des senteurs fleuries
des arbres de l'amour et de l'amitié,
des fleurs parfumées
De tendresse, de plaisir et de douceur
Reste, je te rejoindrais
à l'ombre des arbres
pour te donner la quiétude et la sérénité,
et si tu es bien, accepte quelques fleurs... 
Mon ami Sophocle,
ici tu verras comme
"il est doux de perdre la conscience de tes malheurs",
dis moi quand tu seras de passage!
Juste un signe qui sera
une graine de bonheur dans mon jardin! 

Recherche

Textes protégés

sceau1ah

00048925