Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 07:13

papillon_orchidee.jpg 


Douce fleur délicate,

Cachée au cœur du buisson

Elle attend séductrice

Le papillon qui viendra la féconder.

Sourire quand on parle d'elle.

Fille de l'air, fleur des rois

Sont des noms qui lui vont bien.

Mais celui qui lui va le mieux,

N’est-ce pas fleur du paradis?

Un souffle d’air,

L’effleurement du papillon

Et elle s'éveille.

Ses pétales rouges

Lentement s'ouvrent

Dévoilant

Son cœur brillant

Nimbé de nectar

Que le papillon impatient

Vient boire.

Il se pose délicatement

Sur les pétales

S’approchant doucement

De son cœur.

Hésitant,

Dans un frémissement

De la fleur,

Peut-être un souffle d'air,

Le papillon plonge sa trompe,

Se désaltère

Et

Dans un bruissement d'ailes

Dépose

La semence.

 

18/04/2008

Repost 0
Published by Mélodie - dans Poésie
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 07:25

Rêve bleu-lagon

 

Si je savais chanter,

Le petit pull marine de M. Gainbourg m’aurait inspiré.

Mais voila ! Je chante faux,

Une casserole saurait mieux faire.

Alors, je vais rêver…
Rêver à ce bleu-lagon,

Bleu clair comme les yeux d’un amant,

À ces vagues douces qui viennent lécher

Le sable blanc éblouissant.

Rêver à l’eau transparente qui dévoile ses secrets.

Quelques poissons aventuriers viennent effleurer la surface.

L’eau scintille sous le soleil des tropiques.

Tiens une autre chanson.
Reflet du ciel,

La mer parée de ses plus beaux atours

Chante une berceuse.

A l’ombre des cocotiers,

Le hamac se balance doucement

Et, rafraichie par les alizées,

M’emporte dans les bras de Morphée

Pour un rêve bleu-lagon.


inspirée par la composition numérique de Sido

Repost 0
Published by Mélodie - dans Poésie
commenter cet article
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 07:00

 

je dors profondément.

je sors de ma torpeur quand la lumière du réveil se prend pour un soleil levant.

Encore engourdie, j'émerge! Mes rêves sont loin, oubliés.

Je referme les yeux, encore quelques minutes, juste pour savourer cette fin de nuit.

J'entends ton soupir. Tu t'étires comme un gros chat.

Ta main effleure ma hanche et se pose.

je me blottis contre toi, recherchant ta douce chaleur.

Mon nez dans ton cou, je te respire.

Ta main vagabonde de la courbe de ma hanche à la rondeur d'un sein, s'arrête, se repose quand le son du réveil commence à chuchoter et monte pianissimo jusqu'à être compréhensible.

"Bonjour! Nous sommes vendredi 14 novembre. Il est six heures et trente minutes, vous êtes sur Radio nostalgie"

Je hais cette voix joyeuse! avec ce message codé qui me dit: "c'est l'heure! il faut se lever!"

Ton bras me serre un peu plus contre toi, brièvement. J'embrasse la peau douce de ton cou. Contre mon front, je perçois ton sourire quand tu me dis : "et si c'était dimanche..." Je souris, un dernier baiser avant de repousser la couette.

Je me lève et tu t'étires une dernière fois.

 

Repost 0
Published by Mélodie - dans Poésie
commenter cet article
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 21:46

Ta voix lointaine au téléphone,
presque douce, un peu sourde.
on y entend le sourire
qui me parle
qui me donne
qui me dit les mots
qui séduisent
qui émeuvent
ta voix un peu enrouée
ta voix qui me dit
"je veux te voir, voir ton sourire,
voir ton rire, te voir toi, féminine,
je veux voir ta voix douce, tendre,
qui fait deviner la sensualité".
Et moi, je veux te voir aussi,
pour rêver, fantasmer, rire avec toi,
et désirer...
un baiser moelleux,
un baiser langoureux...
Repost 0
Published by Mélodie - dans Poésie
commenter cet article
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 10:35
S’embrasser tendrement,
se caresser,
s’effleurer,
Tomber en même temps sur un lit,
y rouler ensemble à l’infini sans tomber.
Se déshabiller mutuellement,
sans coincer les vêtements sous un corps,
sans que les boutons du jeans aient besoin des deux mains,
de même que l’agrafe du soutien-gorge,
Enfin se retrouver nus,
l’un contre l’autre.
Que la bouche,
les mains,
les jambes enlacées,
tout cela en harmonie,
fassent que le plaisir soit au paroxysme,
ensemble. 


Comme dans un film…
 
Repost 0
Published by Mélodie - dans Poésie
commenter cet article
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 10:29

 

J'ai eu envie de cette rencontre avec toi,

Pour être simplement prés de toi.

Tu es là.

J'ai envie de te prendre la main,
de t'embrasser 
Juste un baiser papillon sur les lèvres. 

Je te respire, juste pour me dire que c'est bien toi.

Nous nous dévisageons, heureux.

Nous commençons à marcher vers le bar.

Nous trouvons une table,
un peu cachée, à l'abri des regards.

auprés de toi,
Je me serre un peu contre toi,
ton bras autour de mes épaules,
je te regarde, tu me regardes.

J'aime ton regard, ton visage, tes mains.

Nous commençons à parler en même temps.

Nous rions ensemble.

Silence.

Eclat de rire.

J'aime te toucher.

Je pose ma main sur la tienne,
tu la retournes  et la prends
pour en embrasser la paume.

J'aime ce bonheur
presque irréel.

Et nous parlons ...

D'ici, notre prochaine sortie,
je sais que je repenserai à ces moments
de doux bonheur et de tendresse.

 

Repost 0
Published by Mélodie - dans Poésie
commenter cet article
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 16:35

Comme caché par la pie au creux d'un nid,

Il dort, attendrissant de douceur et de confiance,

sa vulnérabilité attendrit.

Rien n'est plus doux,

surtout quand il se repose.

Un geste, une caresse

et comme le paresseux

il se redresse,

hésitant et se tend...

Il attend encore un peu,

juste le temps de la réflexion

"je me rendors ou pas?"

Ces sensations qui viennent d'ailleurs

lui disent d'être vigilant,

d'être à l'écoute,

juste pour ne pas rater quelque chose.

Quand, enfin il sent la douce caresse de la main sur son cou

il sait que son heure est arrivée,

que le baiser sur son nez sera l'ultime tentation

que la bouche douce comme de la soie

et le fourreau de velours l'habilleront

d'extase,

lui le diamant.

 

Repost 0
Published by Mélodie - dans Poésie
commenter cet article
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 06:00

 

Il s'approche,

la démarche assurée, féline.

Je sais son sourire,

Charmeur, moqueur, coquin, taquin.

Un sourire qui monte jusqu'aux yeux.

Son regard, doux,  attentif, pénétrant.

Son sourire qu'on a envie d'embrasser,

Qui reflète la bonté, la tendresse.

Son  visage qui se penche vers moi,

passionné, qui me dit que je suis unique.

Ses mains sur mes épaules,

caressantes, qui me promettent le paradis.

Son charme indéfinissable,

Parce que je suis dans ses bras,

Que j'ai envie de le toucher,

De le caresser,

De l'embrasser,

De ne faire qu'un avec lui.

Que ses mains, ses baisers,

Son corps me donnent le plaisir.

Qu'il me dise: "Aime-moi".

 

Le rêve est bonheur,

Mais
Je me réveille,

Seule.

Repost 0
Published by Mélodie - dans Poésie
commenter cet article
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 07:00

 

Un amant! le rêver! l'imaginer!

Celui qui n' existe pas, peut-être illégitime, clandestin.

Mais qui est là, présent dans mes pensées.

Lui écrire un petit mot, simplement pour lui dire "pense à moi!"...

Et lui raconter, en souriant, en riant, pour le tenter:

la prochaine fois ...

Je viendrai pour t'aimer,

je viendrai pour te faire l'amour,

je viendrai pour que tu me désires,

je viendrai pour que tu me fasses l'amour.

Je viendrai savourer chaque instant de ce bonheur volé

sans penser que le temps nous sera compté.

Je viendrai.....

t'embrasser avec tendresse, avec passion

prendre tout mon temps pour

te déshabiller avec douceur,

explorer ton corps de mes mains,

te caresser de mes lèvres,

te prendre,

te tenter et te donner le plaisir....

Je viendrai....

me blottir tout contre toi,

sentir ton désir contre moi,

laisser ta bouche me dévorer de baisers,

t'offrir mon corps,

laisser tes mains m' effeuiller, me caresser, me prendre.

Je viendrai pour que nos deux corps ne fassent plus qu'un,

plonger mes yeux dans ton regard,

Et t'aimer...

 

Repost 0
Published by Mélodie - dans Poésie
commenter cet article
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 07:40

 


Douce fleur délicate,

cachée au coeur du buisson

elle attend séductrice

le papillon qui viendra la féconder.

Sourire quand on parle d'elle.

Fille de l'air, fleur des rois

sont des noms qui lui vont bien.

Mais celui qui lui va le mieux,

n'est-ce pas fleur du paradis?

Un souffle d' air,

l'effleurement du papillon

et elle s'éveille.

ses pétales rouges

doucement s'ouvrent

dévoilant

son coeur brillant

nymbé de nectar

que le papillon impatient

vient boire.

Il se pose délicatement

sur les pétales

s'approchant doucement

de son coeur.

Hésitant,

dans un frémissement

de la fleur,

peut-être un souffle d'air,

le papillon plonge sa trompe,

se désaltère

et

dans un bruissement d'ailes

dépose

la semence.

Repost 0
Published by Mélodie - dans Poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Mélodie
  • Le blog de Mélodie
  • : Plaisir d'écrire
  • Contact

Profil

  • Mélodie

Le jardin de Mélodie

Toi, l'ami qui vient me lire,

Ici, tu es libre.
Tu peux juste passer le long de la clôture,
entrouvrir la petite porte,
ou bien venir t' asseoir sur le banc,
Coin-de-jardin.JPG t'imprégner des senteurs fleuries
des arbres de l'amour et de l'amitié,
des fleurs parfumées
De tendresse, de plaisir et de douceur
Reste, je te rejoindrais
à l'ombre des arbres
pour te donner la quiétude et la sérénité,
et si tu es bien, accepte quelques fleurs... 
Mon ami Sophocle,
ici tu verras comme
"il est doux de perdre la conscience de tes malheurs",
dis moi quand tu seras de passage!
Juste un signe qui sera
une graine de bonheur dans mon jardin! 

Recherche

Textes protégés

sceau1ah

00048925