Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 10:35

Bruno Catalano, exposition à la galerie d'Art des Champs Elysées


C'est à la sortie du restaurant que je me suis retrouvée dans un monde futur...
Flannant dans la galerie, à cette heure tardive peu fréquentée, je me suis arrêtée pour discuter avec ce bataillons d'êtres en retour du futur.
Dans ce grand halle couvert de marbre au décor épuré, leurs petites valises à la main, il ne semblaient pas perdus, juste un peu étonnés de me voir ainsi affublée. Moi et mon sac à main ridiculement petit et puis cette silhouette si symétrique.
Sans que je sache comment ils s'étaient déplacés je me trouvais entourée de ces fantômes quand l'un me demanda. "Comment avez-vous pu mettre votre valise ainsi?" Et chacun d'eux essayant avec des gestes raides d'incérer leurs bagages à la place de leurs ventres dans des bruits d'engrenage mal huilé. Mes oreilles écorchées par le vacarme amplifié par le vide du décor, je les priai d'arrêter: "vous allez vous blesser! arrêter!" Tous les visages me regardaient bien qu'impassibles, avec incomprehension:"Blesser?" et preque de la pitié. Le plus grand d'entre eux, tendit la main vers mon ventre et appuya. Surpris il retira sa main. Mais je remarquais aucun changement d'expression sur son visage. Pourtant, je percevais leurs émotions, comme si j'étais télépathe.
Ils avaient repris leurs places et je voulus savoir où ils avaient l'intension de partir avec leurs valises. De nouveau le plus grand qui me répondit ou plutôt me questionna :"savez-vous quand passe le train?"


Partager cet article

Repost 0
Published by Mélodie - dans Fantastique
commenter cet article

commentaires

sand 14/03/2010 18:31


Comme une impression d'être chez les fous...


Présentation

  • : Le blog de Mélodie
  • Le blog de Mélodie
  • : Plaisir d'écrire
  • Contact

Profil

  • Mélodie

Le jardin de Mélodie

Toi, l'ami qui vient me lire,

Ici, tu es libre.
Tu peux juste passer le long de la clôture,
entrouvrir la petite porte,
ou bien venir t' asseoir sur le banc,
Coin-de-jardin.JPG t'imprégner des senteurs fleuries
des arbres de l'amour et de l'amitié,
des fleurs parfumées
De tendresse, de plaisir et de douceur
Reste, je te rejoindrais
à l'ombre des arbres
pour te donner la quiétude et la sérénité,
et si tu es bien, accepte quelques fleurs... 
Mon ami Sophocle,
ici tu verras comme
"il est doux de perdre la conscience de tes malheurs",
dis moi quand tu seras de passage!
Juste un signe qui sera
une graine de bonheur dans mon jardin! 

Recherche

Textes protégés

sceau1ah

00048925