Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 08:19

Le quadrillage Seyès traverse les pages du cahier d’écolier. Pas de spirale à éviter, Juste un virage en épingle à cheveux pour continuer sur le retour de la feuille de papier. Sur la page immaculée les lignes droites se croisent. Verticales, plus espacées, horizontales, plus serrées pour servir de guide à l’écriture. Une seule ligne se distingue des autres. Elle est rouge pour délimiter la marge. Quelques unes horizontales et à intervalle régulier semblent plus appuyées. Ce sont elles que l’on nomme Lignes, les autres ne sont que des traits.

D’autres lignes viendront perturber cette rigueur quasi militaire. Ce sont des lettres, des mots des phrases qui viendront au gré de la plume se poser de manière anarchique. On parlera de traits de plume. Mais malgré tout, ce sont des lignes, n’est-ce pas ? Tarabiscotée, je vous l’accorde. Des lignes fantaisistes, qui formeront des arabesques, des ronds, des courbes, enchainées, interrompues suivant la Ligne du cahier, ne dépassant pas la ligne du dessus, si frêle, mais au rôle si important. Quelques fois la plume la dépassera allégrement ou taquine, juste au dessus y déposera la ligne la plus courte, un point, ou bien un peu plus loin posé sur la Ligne, comme pour dire « on s’arrête là ! ».

Mais la plume est taquine, assoiffée, elle s’imprégnera trop d’encre. Regardant cette fofolle, les lignes du cahier s’inquiètent, suivant du regard la plume qui s’agite au dessus de la feuille. Et surtout cette perle violette, accrochée au bec de la plume qui grossit, s’alourdit, et s’agite. Le lien avec la plume s’amenuise, le moindre geste et ce sera la catastrophe… Malheur ! C’est fait. La perle s’est écrasée et forme une petite flaque, un peu bombée et bien groupée. C’est une tache qui vient de rompre l’harmonie des lignes du cahier.

Et voila encore un accident ! De plus en plus inquiètent les lignes regardent une ombre progresser sur la feuille… C’est un buvard ! Et oh ! Catastrophe il est tout neuf ! Il ne connaît rien au travail. Les novices ne savent pas boire doucement l’encre, ils l’écrasent ! Et oui ! Quel idiot, il vient d’écraser brutalement et d’agrandir la tache ! 

Les lignes apparaissent encore au travers de la tache. Le jeu de massacre n’est pas terminé. Vorace, la gomme à encre vient d’apparaître et brutale autant qu’elle peut l’être, voulant manger la tache, elle se frotte de plus en plus fort sur le papier fragile… La feuille est froissée, les lignes n’existent plus là où est passée la gomme … D’ailleurs plus rien n’existe ! La gomme a même avalé le papier ! Un trou s’est formé laissant apparaître les lignes de la page suivant !

La page trouée, souillée, est arrachée suivant une ligne brisée, chiffonnée, roulée en boule, elle atterrit dans la corbeille à papier. Les lignes du cahier coupées ne continuent plus sur l’autre partie de la feuille.

Une autre page, d’autres lignes essuieront les débuts maladroits de la plume lancée dans l’aventure de l’apprentissage de l’écriture.              

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélodie - dans Jeux de mots
commenter cet article

commentaires

la plume de Guthin 22/03/2009 20:42

Hello Mèl ,non je ne suis pas mort un lutin ça vit 350 ans minimum j'en ai que 250 l'année prochaine alors tu vois encore de quoi faire.Mais ce sont les soucis qui me tombent sur le nez chaque jour .enfin bref.je vois que tu n'arrêtes plus d'écrire je te reconnais bien là à quand un livre chez TheBookEdition.te fais de très gros bisouston ami le lutinGG

pb-r 11/03/2009 01:35

J'ai pas tout bien lu, parce que j'ai pas trop le temps...mais je me suis rasé...

Mélodie 11/03/2009 08:02


ben dit donc, l'incantation de l'hirondelle aurait été efficace!!!


Sand 07/03/2009 08:45

On en aurait presque mal pour cette pauvre petite feuille de papier :o)Ca me rapelle le tableau noir de mon enfance et les doigts tout tachés d'encreBisous Mélodie

Présentation

  • : Le blog de Mélodie
  • Le blog de Mélodie
  • : Plaisir d'écrire
  • Contact

Profil

  • Mélodie

Le jardin de Mélodie

Toi, l'ami qui vient me lire,

Ici, tu es libre.
Tu peux juste passer le long de la clôture,
entrouvrir la petite porte,
ou bien venir t' asseoir sur le banc,
Coin-de-jardin.JPG t'imprégner des senteurs fleuries
des arbres de l'amour et de l'amitié,
des fleurs parfumées
De tendresse, de plaisir et de douceur
Reste, je te rejoindrais
à l'ombre des arbres
pour te donner la quiétude et la sérénité,
et si tu es bien, accepte quelques fleurs... 
Mon ami Sophocle,
ici tu verras comme
"il est doux de perdre la conscience de tes malheurs",
dis moi quand tu seras de passage!
Juste un signe qui sera
une graine de bonheur dans mon jardin! 

Recherche

Textes protégés

sceau1ah

00048925